JANVIER 2014


                   Mercredi 15 janvier de 14 à 16 heures – Ping-pong


Réunion : à 14 heures dans notre local, situé 116 chaussée de Ninove.

Entrée libre. Pour renseignements : Michel Dandoy, tél. 02/569.63.15





                       Samedi 25 janvier à 13 H - Visite guidée du nouveau Musée Fin de  siècle


Ouvert depuis le 6 décembre dernier, ce musée se distingue par son caractère pluridisciplinaire et s'imposera comme l'un des fleurons de notre patrimoine. Il s'articule autour des cercles artistiques qui, à partir de 1865, date de la fondation de la Société libre des Beaux-Arts, ont introduit le débat sur la modernité en Belgique.


Avec l'organisation, dans les salles même du musée, des Salons des XX (1883-1894) et de la Libre Esthétique (1894-1914), Bruxelles a constitué un carrefour unique de la création. Celle-ci s'est manifesté dans tous les domaines: littérature, peinture, sculpture, opéra, musique, architecture, photographie, poésie… : Maeterlinck, Verhaeren, Ensor, Khnopff, Spilliaert, Evenepoel, Meunier, Horta, Van de Velde, Lekeu, Wolfers, Evenepoel, Van Rijsselberghe.......pour ne parler que des Belges. D'autres grands noms comme Paul Gauguin, Auguste Rodin, Pierre Bonnard, Emile Gallé, Alphonse Mucha.... nous plongeront dans une atmosphère 1900.


Inscription préalable obligatoire auprès de Ginette De Corte, en téléphonant après 18 H au 02/569.53.70 ou au 0497/628 575 et paiement de confirmation au compte bancaire de G. De Corte : BE 33 0635 0723 3546 avant le 20 janvier.


Attention : 15 participants maximum.





                       Vendredi 31 janvier à 20 H – Conférence illustrée de projections,  par Martine Cadière, écrivaine,                    sur « Les passions de Colette »


La femme de lettres française (1873-1954).


Depuis sa naissance à Saint-Sauveur en Puisaye (Yonne) jusqu’à sa mort à Paris, Sidonie Gabrielle Colette, dite Colette, apprend à regarder le monde, à écrire et à jouir de ses nombreuses et diverses passions. Après une enfance heureuse, elle épouse en 1893 son premier mari, Henry Gauthier-Villars, dit Willy qui la pousse à écrire des romans à succès inspirés de son enfance et de son adolescence. Ensuite c’est au music-hall qu’elle s’exprime et excelle dans la pantomime. Elle poursuivra longtemps sa double activité scénique et littéraire. Femme libre, passionnée et engagée, Colette était une parfaite épicurienne, à l’aise dans plusieurs expressions artistiques.

 

Martine Cadière a obtenu divers prix pour plusieurs de ses livres et est membre de l’Association des conférenciers francophones de Belgique.


Réunion : à 20 heures dans notre local, situé 116 chaussée de Ninove.


Entrée libre.


Pour renseignements : Michel Dandoy ; tél : 02/569.63.15